Aller au contenu

Hymne National de l’Israël

Les paroles de l’hymne national israélien

Hatikvah

Kol ʕod ba-levav penimah
Nefesh yehoudi homiyah,
Ou-lfa’atey mizraħ qadimah
ʕAyin le-tsion tsofiyah.

ʕod lo avdah tiqwaténou
Ha-tiqwah bat chnot alpayim
Lihyot ʕam ħofshi be-artsénou
Erets Tsion wi-Yeroushalayim

Lihyot ʕam ħofshi be-artsénou,
Erets Tsion wi-Yeroushalayim

L’Espoir

Tant qu’au fond du cœur
l’âme juive vibre,
et dirigé vers les confins de l’Orient
un œil sur Sion observe.

Notre espoir n’est pas encore perdu,
cet espoir vieux de deux mille ans
être un peuple libre sur notre terre,
terre de Sion et de Jérusalem

être un peuple libre sur notre terre,
terre de Sion et de Jérusalem.

L’hymne national israélien « L’Espoir » a été écrit par Naftali Herz Imber et composé par Samuel Cohen.

L’Israël n’a pas de devise officielle.

11 commentaires sur “Hymne National de l’Israël”

  1. L’espoir est un des rares hymnes en mineur, le seul ? Des temps bibliques à demain, il nous rappelle la prière de tout un peuple durant des siècles, l’an prochain à Jérusalem, et son espoir d’être à jamais libre sur cette terre bénie de Dieu.
    L’homme peut oublier de dire Merci mais jamais il n’oublie d’espérer et pour ceci que cet hymne est si beau.

  2. Pour moi, il est l’hymne debl’univers. Pour tout ceux qui croient en Dieu et en son fils jésus christ, cet hymne est le nôtre, n’importe où vous vous trouvez.

  3. Cet hymne est très émouvant, il donne des frissons, tellement il est magnifique et puissant. Le beau de tous les hymnes que je peux connaître. C’est les autres hymnes parlent de guerre, larmes, de souffrances, de révolution mais Haqtikvah, parle d’espoir. Comme du temps de la première déportation par Nabuchodonosor, il avait cette espoir de retourner libre en Terre Sainte Israël. Aujourd’hui, cet espoir est toujours de vivre enfin libre sur leur terre. La terre ’Eretz Tsion que Dieu leur donné.
    Am Israël Raî

  4. Un hymne magnifique qui est un « remix » de plusieurs chansons et prières hébraïques et même de Mozart !
    Mais le plus beau est vraiment dans les paroles. Comme la France, la Russie, l’Italie ou beaucoup d’autres pays, Israël aurait pu prendre un ton guerrier et puissant, mais c’est un des rares hymnes qui offre des paroles d’espoir, de reconciliation et de paix.
    Chapeaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *