Hymne National de Porto Rico

Les paroles de l’hymne national portoricain

La Borinqueña

La tierra de Borinquen
donde he nacido yo
es un jardín florido
de mágico primor.

Un cielo siempre nítido
le sirve de dosel
y dan arrullos plácidos
las olas a sus pies.

Cuando a sus playas llegó Colón
Exclamó lleno de admiración:
« Oh!, oh!, oh!, esta es la linda tierra
que busco yo ».

Es Borinquen la hija,
la hija del mar y el sol,
del mar y el sol,
del mar y el sol,
del mar y el sol,
del mar y el sol.

La Portoricaine

La terre de Borinquen
où j’ai vu le jour
est un jardin fleuri
d’une beauté magique.

Un ciel toujours clair
lui sert de baldaquin
et les vagues à ses pieds
créent une mélodie calme.

Quand Colomb est arrivé sur ses plages,
il s’est exclamé, plein d’admiration :
« Oh!, oh!, oh!, c’est la Terre Sacrée
que j’ai tant cherchée. »

Borinquen est la fille,
la fille de la mer et du soleil.
de la mer et du soleil,
de la mer et du soleil,
de la mer et du soleil,
de la mer et du soleil.

L’hymne national portoricain « La Portoricaine » a été écrit par Manuel Fernández Juncos et composé par Félix Astol Artés.

Le Porto Rico n’a pas de devise officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *