Hymne National de l’Île de Man

Les paroles de l’hymne national de l’Île de Man

Arrane Ashoonagh dy Vannin

O Halloo nyn ghooie,
O’ Ch’liegeen ny s’bwaaie,
Ry gheddyn er ooir aalin Yee ;
Ta dt’ Ardstoyl Reill Thie,
Myr Barrool er ny hoie
Dy reayl shin ayns seyrsnys as shee.

Tra Gorree yn Dane
Haink er traie ec y Lhane,
Son Ree Mannin v’eh er ny reih;
’S va creenaght veih Heose
Er ny chur huggey neose
Dy reill harrin lesh cairys as graih.

Ren nyn ayryn g’imraa
Va Nooghyn shenn traa,
Yn Sushtal dy Hee fockley magh;
Shegin yeearree peccoil,
Myr far aileyn Vaal,
Ve er ny chur mow son dy bragh.

Vec ooasle yn Theihll,
Ayns creoighys tooilleil,
Ta traaue ooir as faarkey, Gow cree
Ny jarrood yn fer mie,
Ta coadey ’n lught-thie
Ren tooilleil liorish Logh Galilee.

D’eiyr yn sterrm noon as noal
Yn baatey beg moal,
Fo-harey hug Eh geay as keayn;
Trooid ooilley nyn ghaue,
Ta’n Saualtagh ec laue
Dy choadey nyn Vannin veg veen.

Lhig dorrinyn bra
Troggal seose nyn goraa,
As brishey magh ayns ard arrane;
Ta nyn groink aalin glass
Yn vooir cummal ass,
As coadey lught-thie as shioltane.

Nyn Ellan fo-hee,
Cha boir noidyn ee,
Dy bishee nyn eeastyn as grain;
Nee’n Chiarn shin y reayll
Voish strieughyn yn theihll
As crooinnagh lesh shee ’n ashoon ain.

Lhig dooin boggoil bee,
Lesh annym as cree,
As croghey er
gialdyn yn Chiarn;
Dy vodmayd dagh oor,
Treish teil er e phooar,
Dagh olk ass nyn anmeenyn ’hayrn.

L’Hymne au Drapeau

Ô pays de nos origines,
Ô gemme de la terre Divine,
Île si forte et si juste;
Tel Barrule, bâti si robuste1,
Ton Trône d’Ici Légitime
Nous fait libres comme l’air doux de tes cimes.

Quand Orry, le Danois,
Sur le pays de Mann régna,
L’était dit que d’en haut il était arrivé;
Par la sagesse du Paradis,
À lui a été transmis
Sur nous avec justice et amour de régner.

Nos pères ont rapporté
Comment des Saints vinrent du passé,
Proclamant l’Évangile de Paix;
Que du pécheur les vœux,
Tels du faux Baal les feux,
Meurent pour que puissent nos troubles cesser.

Vous, de ce sol enfantés,
Dans le labeur et la difficulté,
Qui et la terre et la mer sillonez,
Faites le à cœur tant que vous le pouvez,
Et à l’Homme pensez
Qui a souffert sur le Lac Galilée.

Quand les violentes tempêtes assaillirent
Ce frêle petit navire,
Elles cessèrent sur Son ordre gentil;
Malgré toutes nos peurs,
Proche est le Sauveur
Pour préserver notre chère Patrie.

Que se réjouissent les vents des typhons,
Et de leur voix montent le ton,
Nul danger nos foyers ne peuvent endurer;
Nos vertes collines et rochers
Encerclent nos troupeaux,
Et tel un mur repoussent les flots.

Notre Île, ainsi bénie,
Ne peut molester nul ennemi;
Que grossissent notre grain et nos poissons;
De la bataille et de l’épée
Le Seigneur a protégé
Et couronné de paix notre nation.

Alors à nous les réjouissances
Dans la voix, le cœur et l’esprit,
Et confessons-nous
dans la promesse Du Seigneur;
Qu’à chaque simple heure,
Nous croyions à Sa puissance,
Aucun mal ne touchera nos esprits.

L’hymne national de l’Île de Man « L’Hymne au Drapeau » a été écrit par John J. Kneen et est adaptaté de la mélodie traditionnelle mannoise de la Marche de Mylecharaine.

La devise de l’Île de Man : Quel que soit l’endroit où vous le lancez, il tiendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *