Hymne National de l’Érythrée

Les paroles de l’hymne national de l’Érythrée

Ertra, Ertra, Ertra

Ertra, Ertra, Ertra,
Beal dema enalqese tedemsisu,
Meswaeta bharnet tdebisu.

Mewael nekhisa ab elame,
Temerti tsenet koynu sema,
Ertra za haben wutsuat,
Ameskira haqi kem tewet.

Ertra, Ertra,
Ab alem chebitato gbue kbra.

Natsenet zemtsea leul nih,
Nhentsa nlmat kensereh,
Seltan kenelebsa germa,
Hedri’lena gemja kenselma.

Ertra, Ertra,
Ab alem chebitato gbue kebra.

Érythrée, Érythrée, Érythrée

Érythrée, Érythrée, Érythrée,
Son ennemi décimé,
Ses sacrifices légitimés par l’indépendance.

Résolue pour son objectif,
Symbolisant ainsi son endurance,
Érythrée, la fierté de son peuple opprimé,
[elle] a prouvé que la vérité triomphe.

Érythrée, Érythrée,
occupe sa place légitime dans le monde.

Le dévouement ayant mené à la libération,
se développera afin de la rendre verdoyante,
nous devons lui rendre honneur par le progrès,
Nous avons, pour elle, une parole que nous devons honorer.

Érythrée, Érythrée,
occupe sa place légitime dans le monde.

L’hymne national de l’Érythrée « Érythrée, Érythrée, Érythrée » a été écrit par Solomon Tsehaye Beraki et composé par Isaac Abraham Meharezghi et Aron Tekle Tesfatsion.

L’Érythrée n’a pas de devise officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *